Les César 2022 au rendez-vous ! - Feed

Back to News
Share
Stardust MasterClass Stardust MasterClass

Cette année encore la cérémonie des César s’est déroulée dans des conditions particulières. Les événements de la guerre déclenchée en Ukraine secouent inévitablement le monde entier. Mais, aujourd’hui plus que jamais, le Cinéma doit demeurer un espace d’espérance. Comme l’a si bien dit Antoine de Caunes dans son discours d’ouverture : « Soyons à la hauteur de la chance qu’ils (les Ukrainiens) n’ont pas ».

Malgré la situation, la 47e cérémonie des César avait pourtant de quoi resplendir avec de nombreux talents au programme, comme pour rattraper le temps perdu de la crise sanitaire qui nous a tous rudement éprouvés. 

Les César, enfin le Retour 

Si les deux dernières cérémonies avaient été moins appréciées, malgré la conjoncture, le Cinéma était cette année à la fête et la 47e cérémonie des César, il faut le dire, a su conquérir une partie du public. 

La cérémonie, présidée par la scénariste, dialoguiste, réalisatrice et écrivaine Danièle Thompson, fille du réalisateur non moins connu Gérard Oury (La Grande Vadrouille, Les Aventures de Rabbi Jacob…), a été jalonnée par de brillantes interventions. Nous retiendrons par exemple le long et vibrant discours de Xavier Dolan qui rendait hommage à Gaspard Ulliel, une étoile du cinéma qui s’est malheureusement éteinte trop jeune il y a de ça un mois ; les paroles touchantes, mais sobres, d’Antoine de Caunes sur la crise ukrainienne ; ou encore l’intervention d’Aïssatou Diallo Sagna, non-comédienne de formation, qui a reçu le César du meilleur Second Rôle comme sage-femme dans le film La Fracture, réalisé par Catherine Corsini. 

Nous avons également eu la joie de retrouver Cate Blanchett qui nous illumina l’espace d’un instant avec son sublime et désormais inoubliable : « tais-toi ! » lancé à la salle alors que l’actrice était en larmes juste après avoir reçu le César d’Honneur. 

Bref, une soirée à la hauteur des attentes et surtout, un palmarès époustouflant qui a très justement couronné Illusions perdues, le formidable film réalisé par Xavier Giannoli. Des acteurs et actrices hors normes en compétition, Valérie Lemercier, Léa Seydoux, Adam Driver, Cécile de France et bien d’autres. Des réalisateurs et réalisatrices de talent, Leos Carax et son fameux Annette déjà aperçu au Festival de Cannes, ou encore Titane, réalisé par Julia Ducournau, Palme d’Or 2021. 

Comment également ne pas saluer ici Sidonie Dumas, productrice et intervenante chez Stardust Masterclass, qui rafle la mise avec plus de 15 nominations pour Illusions perdues, et 10 nominations avec Aline, dont le César de la meilleure actrice pour Valérie Lemercier ! 

Vous l’avez compris, nous avons assisté à une petite renaissance du 7e Art après ces deux années décousues et une actualité mouvementée. Cette année nous avons eu droit à un « casting » équilibré et varié qui a, très certainement, conquis l’audience ! 

Le palmarès

Certains d’entre vous se demandent peut-être comment fonctionnent les César. Laissez-nous vous faire un rappel des modalités du vote. Pour voter aux César il faut être membre de l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma. Naturellement, tout le monde ne peut devenir membre de l’Académie, il faut être professionnel de l’industrie cinématographique française et remplir les conditions définies par le Règlement de l’Académie. Cette année, il y avait 4363 votants, ils étaient par exemple 4313 en 2020. Les César sont ensuite attribués par un vote secret à deux tours. Maintenant que vous savez tout, découvrez le palmarès !

  • Illusions perdues, par Xavier Giannoli, César du meilleur film
  • Annette, de Leos Carax, pour le César de la meilleure réalisation
  • Aline, César de la meilleure actrice pour Valérie Lemercier
  • De son vivant, César du meilleur acteur pour Benoît Magimel
  • La Fracture, César de la meilleure actrice dans un second rôle pour Aïssatou Diallo Sagna
  • Illusions perdues, César du meilleur acteur dans un second rôle pour Vincent Lacoste
  • L’événement, César du meilleur espoir féminin pour Anamaria Vartolomei
  • Illusions perdues, pour le meilleur espoir masculin dédié à Benjamin Voisin
  • Onoda, 10 000 nuits dans la jungle, réalisé par Arthur Harari, César du meilleur scénario original

Consultez toute la liste du palmarès : cliquez ici ! 

Toute l’année, restez au plus proche de l’actualité du cinéma avec Stardust MasterClass, la plateforme de formations en ligne dédiée au Cinéma, à l’Audiovisuel et à l’Écriture ! 

Share

Your browser is not supported

We are sorry, this platform doesn't support Internet Explorer, please use one of these browsers: